Les 6 tremblements de terre les plus meurtriers et destructeurs depuis 1950

Un tremblement de terre est défini comme toute secousse soudaine du sol provoquée par le passage d'ondes sismiques à travers les roches terrestres.

Les ondes sismiques sont produites lorsqu'une certaine forme d'énergie stockée dans la croûte terrestre est soudainement libérée, généralement lorsque des masses de roches tendues les unes contre les autres se fracturent et « glissent » soudainement.

Les experts ont déclaré que les tremblements de terre se produisent généralement le long de failles géologiques, des zones étroites où les masses rocheuses se déplacent les unes par rapport aux autres.

Voici les tremblements de terre les plus meurtriers et dévastateurs survenus depuis 1950 :

Sumatra, Indonésie (26 décembre 2004)

Un séisme sous-marin de magnitude 9,1 s'est produit le long de la zone de subduction de l'océan Indien, qui a ensuite déclenché un tsunami massif qui a détruit 800 km de zones côtières de la province d'Aceh.

Les experts ont déclaré qu'une inondation avait été observée jusqu'à 6 km à l'intérieur des terres.

Les autorités ont révélé que l'évaluation des dégâts et des pertes avait donné des chiffres stupéfiants sur la calamité, qui comprenait plus de 220 000 morts humaines et la destruction de 139 000 maisons, 73 869 hectares de terres agricoles, 2 618 kilomètres de routes, 3 415 écoles, 104 500 petites et moyennes entreprises, 13 828 pêcheries. bateaux, 119 ponts, 669 bâtiments gouvernementaux et 517 établissements de santé.

Les archives ont également montré qu'un total de 1 089 lieux de culte, 22 ports maritimes et 8 aéroports et pistes d'atterrissage ont été endommagés. En outre, plus d’un demi-million de survivants du tsunami ont été déplacés à l’intérieur du pays et des centaines de milliers d’autres ont perdu leurs moyens de subsistance.

L'épicentre se trouvait à 250 km au sud-est de Band Aceh, en Indonésie, à une profondeur de 30 km. Quelques jours plus tard, un volcan de boue a commencé à entrer en éruption près de Baratang, dans les îles Andamar, ce qui aurait été associé au tremblement de terre.

Haïti (12 janvier 2010)

Le séisme de magnitude 7,0 a frappé près de Port-au-Prince et a touché environ 3 500 000 personnes. Les autorités ont déclaré qu'environ 220 000 personnes ont été tuées lors du puissant séisme et que plus de 300 000 ont été blessées.

En outre, plus de 188 383 maisons ont été gravement endommagées et 105 000 ont été détruites par le séisme (293 383 au total), et 1,5 million de personnes se sont retrouvées sans abri.

Après le tremblement de terre, il y avait 19 millions de mètres cubes de décombres et de débris à Port-au-Prince, soit suffisamment pour remplir une ligne de conteneurs maritimes s'étendant bout à bout de Londres à Beyrouth.

Pérou (31 mai 1970)

L'épicentre du tremblement de terre se trouvait sous l'océan Pacifique, à environ 25 km à l'ouest de Chimbote, un port de pêche du département d'Ancash, au centre-nord du Pérou. Il s'est produit vers 15h20, heure locale, et avait une magnitude de 7,9.

Les effets néfastes du tremblement de terre ont pu être ressentis depuis la ville de Chiclayo, dans le nord du pays, jusqu'à la capitale, Lima, sur une distance de plus de 400 miles (650 km). Les dégâts les plus importants se sont produits dans les villes côtières proches de l'épicentre et dans la vallée de la rivière Santa.

On estime qu'environ 70 000 personnes sont mortes à la suite du fort séisme.

Lire aussi : Des tremblements de terre meurtriers peuvent frapper 75 % des États-Unis, selon la carte de l'USGS, la Californie étant à risque

Sichuan, Chine (12 mai 2008)

Le tremblement de terre du Sichuan a coûté la vie à au moins 90 000 personnes, fait 375 000 blessés et plus de 5 000 000 de sans-abri dans toute la région.

En outre, plus de la moitié de la ville de Beichuan a été détruite par l'événement sismique initial et par le rejet de l'eau d'un lac voisin.

Le séisme a provoqué d'énormes dégâts dans la région montagneuse du centre de la province du Sichuan, située au sud-ouest de la Chine. L'épicentre du séisme de magnitude 7,9 (mesuré avec une magnitude de 8,0 par des scientifiques chinois) s'est produit dans la ville de Wenchuan, à environ 100 km au nord-nord-ouest de Chengdu, la capitale provinciale.

Cachemire, Pakistan (8 octobre 2005)

Le séisme de magnitude 7,6 a eu lieu dans la partie de la région du Cachemire administrée par le Pakistan et dans la province de la frontière du Nord-Ouest (NWFP) du pays.

Il a touché les régions voisines de l’Inde et de l’Afghanistan et a également fait au moins 79 000 morts. Plus de 32 000 bâtiments se sont effondrés au Cachemire, et des décès et des destructions supplémentaires ont été signalés en Inde et en Afghanistan.

De par ses effets, ce séisme est considéré comme l'un des plus destructeurs de la période contemporaine. Le moment choisi pour le tremblement de terre a ajouté au malheur car il a exposé des centaines de milliers de survivants aux conditions hivernales à venir.

Sendai, Japon (11 mars 2011)

Le séisme de magnitude 9,0 a entraîné la mort d'au moins 10 000 personnes.

Les répliques et le tsunami ont également eu des conséquences économiques néfastes, avec la fermeture des réacteurs nucléaires dont dépendent de nombreuses industries pour leur production d’électricité.

Le tremblement de terre a été provoqué par la rupture d'une partie de la zone de subduction associée à la fosse du Japon, qui sépare la plaque eurasienne de la plaque subductrice du Pacifique.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat