Gestes simples du quotidien pour contribuer à réduire le réchauffement climatique

Cela fait déjà quelques années que la lutte contre le réchauffement climatique est dans tous les esprits. Bon nombre de pétitions et d’accords sont signés. Mais concrètement, que doit faire chaque citoyen afin d’agir contre ce problème de taille ? Pour contribuer à résorber ce phénomène planétaire, voici quelques gestes du quotidien à adopter.

Faire en sorte de baisser la facture d’électricité

Le premier geste à opérer consiste à diminuer votre consommation électrique. Pour ce faire, suivez les conseils suivants. En premier lieu, avant d’effectuer l’acquisition d’un appareil électroménager, n’oubliez pas de vous référer à la consommation de chaque produit. Lorsque vous réalisez des paris en ligne, vous consultez systématiquement la cote pari. De même, avant vos achats, lisez les étiquettes des appareils. Optez de préférence pour des appareils de classe A.

Seconde chose : la mise en veille des appareils, tels que le téléviseur, la chaîne hifi ou le lecteur DVD, accroît grandement les dépenses en électricité d’une habitation. Ainsi, au lieu de les laisser en veille, il vaut mieux tout éteindre. Enfin, pour baisser l’électricité, sélectionnez minutieusement vos éclairages. Privilégiez les lampes à faible consommation, dont la durée est plus longue que les ampoules classiques et la consommation d’énergie moins élevée. Sachez donc toujours faire les bons choix.

Consommer des produits locaux, idéalement plus de légumes et moins de viande

Les types d’aliments que l’on consomme ont une influence non négligeable sur le réchauffement climatique. En réalité, à l’échelle planétaire, le ravitaillement d’aliments d’aujourd’hui engendre près de 14 milliards de tonnes équivalentes CO2. Pour éviter tout cela, il est conseillé de manger des légumes et fruits de saison.

Pour ce qui est de la viande, vous savez sans doute qu’elle est particulièrement polluante. Heureusement, plutôt que d’en consommer, vous pouvez vous tourner vers des protéines végétales. D’après l’ONU, l’élevage d’animaux génère environ 15 % des émissions de gaz à effet de serre. Cela est notamment causé par la déforestation, qui s’avère indispensable afin de nourrir les bêtes.

Bref, pour réduire votre empreinte écologique et apporter votre contribution à la diminution du réchauffement climatique, préférez les denrées végétales à celles des aliments d’origine animale. Misez sur des légumes et fruits de saison, des céréales… Bannissez tout aliment qui se rapporte aux bêtes.

Optimiser l’emploi de l’eau courante

Pour limiter le réchauffement climatique, vous devez apprendre à maîtriser la consommation d’eau chez vous. Vous pouvez entre autres fermer le robinet quand vous vous brossez les dents ou lorsque vous faites la vaisselle. Vous pouvez arroser le jardin avec l’eau que vous avez utilisée pour laver vos aliments.

N’oubliez pas non plus d’assurer un entretien régulier à vos robinets afin de parer aux fuites d’eau. Pour économiser l’eau, les douches sont préférables aux bains. Pour finir, pensez à installer une chasse d’eau économique.

Adopter de bons usages de transport

Changer vos habitudes de déplacement peut aussi aider à amoindrir le réchauffement climatique. Ainsi, si vous parcourez de courts itinéraires au quotidien, adoptez des moyens de transport non motorisés. Vous avez le choix entre les rollers, le vélo ou tout simplement marcher à pieds. Autrement, empruntez les transports publics : tramway, métro, train, bus…

Si vous devez vous déplacer sur de plus longs trajets, plutôt que de voyager en avion, prenez le train. Le train émet moins de gaz à effet de serre que l’avion. L’impact de l’avion sur le climat est double, attendu qu’il consomme du kérosène et que ses empreintes de condensation favorisent la formation de nuages.

Par ailleurs, si vous envisagez de vous procurer un véhicule, proscrivez les modèles à grosses cylindrées. Pour des allées et venues en ville, le 4X4 est inutile. En outre, quand vous êtes en voiture, si vous le pouvez, n’employez pas la climatisation, car elle diffuse des gaz frigorigènes, mauvais pour le climat.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat