Une vague de chaleur dangereuse au début de l’été s’empare de l’ouest des États-Unis et des millions de personnes se préparent à des températures torrides

L’ouest des États-Unis connaît actuellement une vague de chaleur au début de l’été aux proportions extrêmes, avec des températures atteignant des records.

Cet épisode de chaleur intense a suscité de nombreuses inquiétudes quant à la santé et à la sécurité publiques, alors que des millions d'habitants cherchent des moyens de faire face à cette soudaine poussée de chaleur.

Des pics de chaleur avec des températures record

La vague de chaleur a atteint son apogée jeudi, plusieurs régions des États de l'ouest subissant des températures nettement supérieures à la moyenne saisonnière.

À Los Angeles, le thermomètre a grimpé jusqu'à 44 degrés Celsius (111 degrés Fahrenheit), tandis que la Vallée de la Mort, un endroit habitué à la chaleur extrême, a vu les températures dépasser 120 F.

Le National Weather Service a signalé que de nombreux records de température avaient été égalés ou battus en Californie, au Nevada et en Arizona.

Cette vague de chaleur est non seulement remarquable par son intensité mais aussi par son timing, survenant inhabituellement tôt dans la saison estivale.

Las Vegas, une ville habituée aux températures élevées, s'est retrouvée sous un avis de chaleur excessive prolongé alors que les températures ont grimpé de 10 à 15 degrés au-dessus de la moyenne. La ville a réagi en ouvrant des stations de refroidissement et en déplaçant les événements extérieurs, tels que les marchés de producteurs, à l'intérieur.

Préoccupations en matière de santé et de sécurité au milieu de la chaleur

La hausse brutale des températures a suscité l'inquiétude quant à la capacité du public à s'adapter suffisamment rapidement pour éviter les maladies liées à la chaleur.

Les responsables de la santé ont souligné la nécessité de rester au frais et hydraté, en particulier la nuit lorsque la chaleur offre peu de répit.

La vague de chaleur devrait se propager vers le nord, affectant l'Oregon et l'État de Washington, bien que les régions côtières comme Los Angeles aient été quelque peu protégées des pires effets grâce à une couche de nuages ​​​​marins frais.

Néanmoins, la situation reste critique dans les zones intérieures, où la chaleur incessante continue de présenter un risque sanitaire important.

En réponse, les autorités locales et les services de santé fournissent activement soutien et conseils aux personnes touchées. Ils conseillent au public de rester hydraté, de rechercher de l'ombre et de trouver des espaces climatisés autant que possible.

À mesure que la planète se réchauffe en raison du changement climatique induit par l’activité humaine, ces phénomènes météorologiques extrêmes deviennent de plus en plus fréquents et intenses. La canicule actuelle rappelle la nécessité urgente pour les communautés de se préparer et de s’adapter au changement climatique.

Regard vers l’avenir : une tendance au réchauffement avec des implications mondiales

Le système anticyclonique responsable de cette canicule est originaire du Mexique, qui a lui-même subi une forte canicule.

La ville de Mexico, généralement connue pour son climat tempéré, a enregistré ses températures les plus élevées jamais enregistrées le mois dernier. La chaleur a eu des conséquences mortelles, avec des dizaines de décès et des centaines de maladies liées à la chaleur signalées à travers le pays.

Les climatologues préviennent que cela pourrait être le signe avant-coureur de phénomènes météorologiques encore plus graves. Cette année devrait être l'une des plus chaudes jamais enregistrées, selon Francisco Estrada, coordinateur du programme de recherche sur le changement climatique à l'Université nationale autonome du Mexique.

Le consensus au sein de la communauté scientifique mondiale est que le changement climatique d’origine humaine accélère le réchauffement de la planète à un rythme alarmant.

Alors que la vague de chaleur persiste, elle nous rappelle brutalement les défis posés par le changement climatique.

Cela souligne l’importance de la coopération et de l’action mondiales pour atténuer les impacts des événements météorologiques extrêmes, dont la fréquence et l’intensité devraient augmenter dans les années à venir.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat