Tanzanie : Au moins 47 morts et 85 blessés à cause de pluies torrentielles et de crues soudaines

Les autorités ont déclaré qu’au moins 47 personnes avaient été tuées à la suite des fortes pluies et des crues soudaines qui ont frappé le pays.

Ils ont indiqué que 85 autres personnes avaient été blessées lors des glissements de terrain provoqués par les inondations dans le nord de la Tanzanie, notant que le nombre de victimes pourrait encore augmenter dans les prochains jours.

Effets des fortes pluies

Les autorités ont indiqué que des pluies torrentielles ont frappé la ville de Katesh, située à 300 kilomètres au nord de la capitale, Dodoma. Entre-temps, de nombreuses routes de la région ont été bloquées par la boue, l’eau ainsi que par des arbres et des pierres déracinés.

Le bétail aurait également été emporté. Les fortes pluies ont inondé de nombreuses maisons et les véhicules se sont également retrouvés coincés dans une épaisse boue. Des pluies massives sont tombées près des pentes du mont Hanang. Pour assurer la sécurité des résidents, la présidente Samia Hassan a déjà déployé les forces de sécurité nationale pour diriger et assister les efforts de sauvetage.

Pour rappel, l’Afrique de l’Est a été frappée par des semaines de pluies torrentielles et d’inondations. Les pluies torrentielles ont déplacé plus d’un million de personnes en Somalie, coûtant la vie à des centaines de personnes.

Les intempéries ont également déplacé des dizaines de milliers de personnes, soulignant que les risques climatiques s’intensifient dans cette région frappée par la sécheresse.

Lire aussi : Les inondations dues à de fortes pluies tuent cinq personnes et déplacent des milliers de personnes en Tanzanie

Pluies précédentes

De fortes pluies ont touché le nord de la Tanzanie, en particulier la région d’Arusha, frontalière avec le sud du Kenya, depuis fin octobre, provoquant des inondations, des crues soudaines et des débordements de rivières qui ont fait des victimes et des dégâts.

Selon les médias, dix morts, environ 90 familles déplacées et un certain nombre de maisons et de ponts endommagés à travers le district d’Arusha, dans la région d’Arusha, ont été enregistrés.

Les villages et quartiers les plus touchés du district d’Arusha sont Muriet, Terrat, Elerai, Morombo, Lolovono et Ngarenaro. Au cours des prochaines 24 heures au cours de cette période, des précipitations plus fortes, voire localement très fortes, étaient prévues sur la plupart des régions du pays.

La dernière mise à jour reçue du gouvernement local et partagée le 13 novembre indique que plus de 10 090 personnes, soit 2 018 ménages, ont subi des inondations et des glissements de terrain et qu’un total de 1 245 maisons ont été complètement détruites et 1 074 latrines se sont effondrées.

Ces chiffres ont probablement augmenté étant donné l’accès difficile à la plupart des zones touchées en raison des niveaux d’eau.

Les autorités ont noté que les habitants de ces zones touchées ont été évacuées vers des zones plus sûres préalablement cartographiées. Cependant, ils ont un accès limité aux services de base.

De fortes pluies ont touché le nord, l’ouest et l’est de la Tanzanie depuis la mi-octobre en raison de la courte saison des pluies qui dure d’octobre à décembre, provoquant des inondations, des crues soudaines, des débordements de rivières et déclenchant des glissements de terrain qui ont fait davantage de victimes et des dégâts généralisés. dommage.

Les régions les plus touchées sont la région d’Arusha au nord, limitrophe du sud du Kenya, les régions de Kigoma et de Kagera à l’ouest, limitrophes du Rwanda et du Burundi, et la région côtière, ainsi que l’île de Zanzibar à l’est.

De plus, Dar es Salaam, la principale ville du pays, a été gravement touchée.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat