Les rennes ont des yeux uniques qui les aident à trouver de la nourriture en hiver, selon une nouvelle étude

Les rennes sont des animaux fascinants qui vivent dans des environnements parmi les plus rudes de la planète. Ils se sont adaptés pour survivre aux hivers longs et sombres de l’Arctique, où trouver de la nourriture et éviter les prédateurs peut être un défi.

L’une de leurs adaptations les plus remarquables est leur capacité à voir la lumière ultraviolette (UV), invisible pour les humains et la plupart des autres mammifères.

La nourriture préférée des rennes : le lichen

Les rennes se nourrissent principalement de lichens, un type d’organisme composé d’algues et de champignons vivant ensemble en symbiose.

Le lichen peut pousser sur les rochers, les arbres et le sol et survivre dans des conditions extrêmes. Les rennes préfèrent un type spécifique de lichen appelé mousse de renne, ou Cladonia rangiferinaqui pousse en épais tapis blancs dans la toundra arctique.

La mousse de renne est riche en glucides et fournit de l’énergie aux rennes pendant l’hiver, lorsque les autres plantes sont rares ou enfouies sous la neige.

Cependant, trouver de la mousse de renne dans la neige peut être difficile, surtout dans la faible luminosité de l’hiver. À l’œil humain, le lichen blanc se confond avec la neige blanche, ce qui le rend difficile à distinguer.

Mais pour le renne, la neige et le lichen sont très différents, grâce à leur capacité à voir la lumière UV.

L’arme secrète du renne : la vision UV

La lumière UV est un type de rayonnement électromagnétique qui a une longueur d’onde plus courte et une énergie plus élevée que la lumière visible. Les rayons UV peuvent provoquer des coups de soleil et des cancers de la peau chez les humains et endommager les yeux de la plupart des animaux.

C’est pourquoi la plupart des mammifères, y compris les humains, ont une couche protectrice dans leurs yeux appelée cristallin, qui filtre la majeure partie de la lumière UV et l’empêche d’atteindre la rétine, le tissu sensible à la lumière situé à l’arrière de l’œil.

Cependant, les rennes ont une structure oculaire différente qui leur permet de voir la lumière UV. Leur cristallin est plus transparent à la lumière UV et leur rétine contient plus de cellules sensibles à la lumière UV. Cela signifie qu’ils peuvent voir une gamme de couleurs plus large que les humains, du violet à l’ultraviolet.

Mais pourquoi les rennes auraient-ils besoin de voir la lumière UV ? Quel avantage cela leur apporte-t-il dans leur environnement ?

Des chercheurs du Dartmouth College et de l’Université de St. Andrews en Écosse ont trouvé quelques réponses possibles.

Ils ont découvert que la mousse de renne et certaines autres espèces de lichens dont se nourrissent les rennes absorbent la lumière UV, tandis que la neige la réfléchit. Cela signifie que pour le renne, le lichen apparaît sous forme de taches sombres sur un fond clair, ce qui le rend plus facile à localiser.

Les chercheurs ont également découvert que la fourrure et l’urine des loups, l’un des principaux prédateurs du renne, absorbent également la lumière UV, tandis que la fourrure du renne la réfléchit. Cela pourrait aider les rennes à détecter et à éviter les loups dans la neige.

Les chercheurs ont utilisé des données spectrales du lichen et des filtres de lumière calibrés pour imiter la vision du renne afin d’obtenir une approximation visuelle de la façon dont les rennes pourraient voir le monde.

Ils ont également observé le comportement des rennes dans les montagnes des Cairngorms, dans les Highlands écossaises, où vit le seul troupeau de rennes de Grande-Bretagne.

Ils ont constaté que les rennes étaient plus susceptibles de choisir les lichens qui absorbaient la lumière UV plutôt que les lichens qui la reflétaient, et qu’ils étaient plus alertes et vigilants lorsqu’ils étaient exposés à la lumière UV.

L’incroyable adaptation du renne : l’évolution

La vision du renne est un exemple de la façon dont les animaux peuvent évoluer pour s’adapter à leur environnement. L’évolution est le processus de changement des caractéristiques héritées des populations d’organismes au fil du temps.

L’évolution se produit par sélection naturelle, c’est-à-dire la survie et la reproduction différentielles d’individus présentant certains traits qui les rendent mieux adaptés à leur environnement.

La vision du renne a peut-être évolué en réponse aux défis uniques de la vie dans l’Arctique, où la lumière UV est plus abondante et où la nourriture et les prédateurs sont difficiles à voir dans la neige.

Cela leur a peut-être donné un avantage sur leurs concurrents et ennemis, et les a aidés à survivre et à prospérer dans leur habitat.

Leur vision nous montre également à quel point la vie sur Terre est diversifiée et merveilleuse, et comment différents animaux perçoivent le monde de différentes manières.

Les rennes ne sont pas les seuls animaux capables de voir la lumière UV. Certains oiseaux, insectes, poissons et reptiles peuvent également voir la lumière UV et l’utiliser à diverses fins, comme trouver de la nourriture, des partenaires ou des prédateurs.

Les humains ne peuvent voir qu’une petite fraction du spectre électromagnétique et nous ne comprendrons peut-être jamais complètement comment les autres animaux voient le monde.

Mais en étudiant leur vision, nous pouvons en apprendre davantage sur leur biologie, leur écologie et leur évolution, et apprécier la beauté et la complexité de la nature.

Article associé: Le changement climatique contribue à la croissance de la population de rennes norvégiennes

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat