Le changement climatique peut aider à libérer du méthane gelé des océans profonds, révèle une nouvelle recherche

Le changement climatique pourrait contribuer à libérer du méthane gelé des océans. Les émissions de méthane ont des effets dévastateurs sur la planète.

L’atténuation du changement climatique est essentielle en raison de ses impacts alarmants sur la planète. Les émissions rapides de gaz à effet de serre peuvent intensifier les effets du changement climatique, aggravant les phénomènes météorologiques extrêmes et le réchauffement des océans.

La surveillance est donc cruciale pour trouver de nouvelles perspectives dans la lutte contre le changement climatique.

Dans le nouveau rapport, les chercheurs ont exprimé leurs inquiétudes quant à l’impact des rejets de méthane provenant des océans profonds.

Selon le PNUE, les émissions de méthane ont des effets sans précédent sur le changement climatique. La pollution dangereuse peut avoir des conséquences sur la santé. Étant une serre puissante, elle entraîne un réchauffement rapide. La réduction du méthane est une victoire pour l’environnement.

Le changement climatique contribue à la libération de méthane due au réchauffement

Sous les profondeurs de l’océan, le méthane gelé est stocké. Des chercheurs internationaux ont découvert que le changement climatique pourrait contribuer à libérer du méthane nocif dû à la fonte.

Le méthane contribue à environ 16 % des émissions de gaz à effet de serre.

Les résultats de la recherche ont été publiés dans la revue Nature Geoscience. Le rapport a utilisé des images sismiques tridimensionnelles (3D) pour fournir de nouvelles informations sur les rejets potentiels de méthane. La 3D a observé la marge passive mauritanienne.

Les chercheurs ont découvert que le méthane se déplaçait au moins 40 km en dessous, ce qui était probablement dû aux interglaciaires quaternaires plus chauds. Le changement climatique pourrait contribuer à la dissociation des hydrates de méthane

Bien que les chercheurs aient observé une petite partie des hydrates de méthane, leur libération rapide peut contribuer davantage au réchauffement climatique. Le réchauffement croissant de la planète peut rendre le méthane stocké vulnérable à la fonte.

Événements météorologiques extrêmes à l’échelle mondiale et changement climatique

Les experts ont mis en garde contre les conséquences dévastatrices des événements météorologiques extrêmes mondiaux :

  • Sécheresse
  • Feux de forêt
  • Tempêtes, ouragans
  • Vagues de chaleur

Le changement climatique contribue à intensifier les phénomènes météorologiques extrêmes, rendant les communautés vulnérables aux sécheresses et aux inondations. Cela a un impact alarmant sur les pays et la faune.

La sécheresse peut s’aggraver et se prolonger, ce qui aura un impact sur la sécurité alimentaire et hydrique. Cela porte un coup dur à l’économie et aux moyens de subsistance de la population. Le changement climatique entraîne une diminution des précipitations, susceptibles de tuer les cultures et les animaux.

De plus, des incendies de forêt dévastateurs sont possibles en raison de la végétation sèche et de la chaleur extrême.

D’un autre côté, l’intensification des ouragans et des tempêtes peut entraîner davantage de pluie et d’inondations. Les communautés les plus pauvres sans systèmes de prévision efficaces sont plus vulnérables aux risques.

Les conditions météorologiques extrêmes fréquentes deviendront encore plus dévastatrices, et les populations auront peu de temps pour se préparer et développer des efforts d’atténuation.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat