Les pays de la mer du Nord ne parviennent pas à aligner leurs politiques pétrolières et gazières sur l’accord de Paris, selon un rapport

Des recherches récentes montrent que les pays de la mer du Nord ne sont pas en mesure de réduire leur production conformément aux objectifs de l'Accord de Paris visant à limiter les émissions de carbone.

Selon le groupe de campagne Oil Change International, les cinq pays – le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège et le Danemark – n’ont pas réussi à aligner leurs politiques pétrolières et gazières sur leurs obligations climatiques au titre de l’accord.

Politiques pétrolières et gazières

Selon les analystes politiques de l’OCI, les cinq pays ont la plus grande capacité économique et la plus grande responsabilité de réduire rapidement l’extraction, mais ces principaux acteurs énergétiques ne prennent pas suffisamment de mesures.

Le rapport indique que les politiques de la Norvège et du Royaume-Uni sont les plus éloignées du pacte de Paris sur le climat parce que les gouvernements explorent et autorisent de manière « agressive » de nouvelles réserves de pétrole et de gaz.

En 2021, l’Agence internationale de l’énergie a déterminé qu’il n’y avait pas de place pour une exploration pétrolière supplémentaire sur la route vers zéro émission nette.

Selon Tessa Khan, fondatrice du groupe d'action climatique Uplift, le Royaume-Uni fait partie d'un petit groupe de pays qui poussent au désastre pour peu de gain public.

« Ce gouvernement est déterminé à éliminer jusqu'à la dernière goutte de la mer du Nord, et pourtant nous savons que nous avons déjà découvert plus de pétrole et de gaz qu'il n'est possible d'en brûler en toute sécurité », a-t-elle ajouté.

Le rapport critique les Pays-Bas pour avoir tenté d’augmenter leur production de pétrole et de gaz, ainsi que l’Allemagne, qui produit de très petites quantités de pétrole et de gaz, pour ne pas avoir mis en œuvre de plans visant à abandonner ces carburants.

Le Danemark, qui a réduit sa production de moitié au cours des cinq dernières années, est arrivé en tête car il a fixé une date de fin pour la production de pétrole et de gaz et a interdit les futurs appels d'offres d'autorisation lancés par l'État. Le pays a cofondé la Beyond Oil and Gas Alliance, un groupe de pays s’efforçant d’éliminer progressivement ces carburants à l’échelle mondiale.

Cependant, les défenseurs ont exhorté le Danemark à combler les lacunes permettant l'octroi de licences supplémentaires dans certains cas et à accélérer le délai de 2050 au début des années 2030.

Les cinq pays de la mer du Nord sont parmi les plus responsables du réchauffement climatique et disposent de plus d’argent que les autres pour investir dans l’énergie durable.

Ils ont également souvent affirmé être des leaders dans les réunions internationales sur le climat.

Lire aussi : L’énergie verte de la mer du Nord pourrait éventuellement dépasser le pétrole et le gaz d’ici 2030

Action urgente requise

Les groupes de campagne ont exhorté les gouvernements les plus riches à abandonner plus rapidement le pétrole et le gaz, donnant ainsi aux pays les plus pauvres plus de chances de rattraper leur retard.

L’année dernière, l’étude Civil Society Equity Review a déterminé que les producteurs de la mer du Nord devraient réduire leur production de 80 % d’ici la fin de la décennie et l’éliminer progressivement au début des années 2030.

La situation économique des cinq pays leur permet non seulement d'éliminer progressivement les combustibles fossiles, mais également de financer des transitions justes sous la forme d'alternatives aux énergies renouvelables à l'échelle domestique.

Les conclusions de ce rapport soulignent la nécessité urgente d’une action décisive de la part des gouvernements de la mer du Nord. Ne pas résoudre ces problèmes non seulement compromet les objectifs climatiques internationaux, mais met également en péril l’habitabilité de notre planète, selon Silje Ask Lundberg, responsable de la campagne pour la mer du Nord chez Oil Change International.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat