« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » s’indignait Jacques Chirac en 2002 à Johannesburg. Seize ans plus tard, les évènements climatiques extrêmes (sécheresses, ouragans, canicules, feux de forêt, inondations …) se multiplient alors qu’un grand nombre de scientifiques tirent la sonnette d’alarme: il ne nous reste plus que quelques années pour agir.

Alors que la B.C.E a crée plus de 2.500 milliards en deux ans et demi et que l’essentiel est parti à la spéculation, comment imaginer qu’on ne puisse pas investir autant d’argent, voire plus, pour le climat qui est une question de survie de l’Humanité.

1. Pour lutter radicalement contre le dérèglement climatique.

2. Pour créer massivement des emplois.

3. Pour donner un nouveau souffle au projet européen.

4. Pour donner un nouvel élan à la coopération entre l’Europe et l’Afrique.

Le signataires de cet appel soutiennent le projet de Pacte Finance-Climat européen lancé par Jean Jouzel, Pierre Larrouturou et plus de 300 personnalités venues de douze pays.

Convaincus que nous ne parviendrons pas à reprendre en main notre destin si chaque nation reste isolée, nous demandons instamment aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de mettre en œuvre au plus vite une politique européenne qui dépasse les clivages traditionnels et mette la finance au service du climat et de l’emploi.