Les grands dauphins ont un sens caché des champs électriques, selon une étude

Les grands dauphins sont connus pour leur intelligence, leurs compétences sociales et leurs capacités d’écholocation. Mais saviez-vous qu’ils possèdent également un sixième sens qui leur permet de détecter de faibles champs électriques dans l’eau ?

La découverte de l’électroréception chez les grands dauphins

Une étude récente menée par des chercheurs allemands et américains a révélé que les grands dauphins (Tursiops truncatus) peuvent détecter des champs électriques à l’aide de structures situées sur leur museau appelées cryptes vibrissales.

Ce sont les restes de moustaches que les dauphins ont lorsqu’ils sont nouveau-nés mais qu’ils perdent peu de temps après la naissance.

Les chercheurs ont découvert que les cryptes vibrissales subissent une transformation de mécanorécepteurs en électrorécepteurs, similaire à ce qui se passe chez le dauphin de Guyane (Sotalia guianensis), la seule autre espèce de cétacé connue pour avoir l’électroréception.

Les chercheurs ont mené une expérience comportementale avec quatre grands dauphins au zoo de Nuremberg en Allemagne.

Ils ont entraîné les dauphins à répondre aux stimuli acoustiques selon un paradigme go/no-go, puis les ont testés pour généraliser les stimuli avec différents types de stimuli, notamment des champs électriques.

Ils ont constaté que les quatre dauphins répondaient spontanément à la première présentation d’un champ électrique et que trois d’entre eux présentaient un transfert parfait en répondant de manière cohérente à des amplitudes de champ électrique aussi faibles que 0,5 mV cm-11.

L’étude impliquait également une analyse anatomique des cryptes vibrissales des grands dauphins nouveau-nés et adultes.

Les chercheurs ont découvert que les nouveau-nés possèdent encore des follicules vibrissaux presque complets, notamment une tige pileuse, une papille pileuse et un sinus caverneux, mais que ces caractéristiques sont perdues chez les adultes.

Ainsi, les cryptes vibrissales présentent une transformation morphologique postnatale similaire d’un mécanorécepteur à un électrorécepteur comme à Sotalia.

Cependant, la densité d’innervation des cryptes vibrissales était élevée et presque égale chez les animaux nouveau-nés et adultes, ce qui indique qu’elles sont fonctionnelles tout au long de la vie du dauphin.

Les implications de l’électroréception chez les grands dauphins

L’électroréception est une modalité sensorielle rare chez les mammifères et se retrouve principalement chez les animaux aquatiques ou semi-aquatiques, tels que les ornithorynques, les échidnés et certains rongeurs.

On pense qu’il facilite la détection et la localisation des proies, en particulier dans les environnements troubles ou sombres.

Pour les dauphins, l’électroréception pourrait être utile pour retrouver des proies benthiques, comme des poissons et des crustacés, qui se cachent dans le sable ou la boue.

Ceci est étayé par l’observation selon laquelle certains grands dauphins utilisent une stratégie de recherche de nourriture appelée alimentation en cratère, dans laquelle ils créent des dépressions dans le fond marin avec leur museau pour exposer des proies cachées.

La découverte de l’électroréception chez les grands dauphins suggère également que cette capacité pourrait être plus répandue chez les cétacés qu’on ne le pensait auparavant.

Les chercheurs pensent que l’électroréception aurait pu évoluer indépendamment dans différentes lignées de dauphins, ou qu’il pourrait s’agir d’un trait primitif conservé ou perdu chez différentes espèces.

Cette électroréception pourrait être liée à l’évolution de l’écholocation, puisque les deux systèmes sensoriels reposent sur la détection de signaux physiques dans l’eau.

L’électroréception est un exemple fascinant de la manière dont les dauphins se sont adaptés à leur environnement aquatique et de la manière dont ils utilisent leurs sens remarquables pour explorer et interagir avec leur environnement.

La prochaine fois que vous verrez un grand dauphin, vous vous demanderez peut-être quel genre de signaux électriques il capte avec son museau.

Article associé: Un dauphin extrêmement rare retrouvé mort sur une plage aux Philippines

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat