Le traité mondial sur la pollution plastique se révèle trop lent pour lutter contre la crise des déchets, selon un nouveau rapport

Plus de 450 millions de tonnes de plastique sont fabriquées, avec une augmentation des déchets plastiques mal gérés. Les experts ont exprimé leurs inquiétudes quant au ralentissement des progrès du traité mondial sur la pollution plastique.

La production massive de plastique constitue un problème environnemental et sociétal important. La production croissante de plastique peut affecter la santé des personnes et les écosystèmes.

Des débris de plastique et de microplastiques se trouvent dans le corps et les tissus des animaux. Lorsqu’un oiseau marin mange un éclat de plastique, il peut probablement le tuer ou le faire mourir de faim.

Parallèlement, la surproduction de plastique peut nuire à la santé humaine. Dans les zones urbaines, le plastique peut bloquer les cours d’eau et provoquer de graves inondations. Par conséquent, la réduction de l’utilisation mondiale du plastique est cruciale pour éviter des effets dévastateurs sur les villes et l’environnement.

Problème de pollution plastique

Le récent rapport appelle à des efforts immédiats pour élaborer des politiques traitant des problèmes de pollution plastique. Les chercheurs ont expliqué le ralentissement des progrès du traité mondial.

L’utilisation généralisée du plastique explique également l’augmentation des déchets plastiques, qui atteint environ 22 %. De manière alarmante, le rapport souligne qu’environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques pourraient atteindre d’ici 2050.

Le plastique présent sur les fonds marins peut également affecter les lits des rivières, entraînant un effet chimique nocif sur les animaux marins et le système des récifs coralliens.

Avec des efforts urgents, les problèmes liés à l’utilisation du plastique peuvent être exacerbés.

En outre, les chercheurs ont souligné l’importance de plans ou d’objectifs contraignants pour lutter contre la pollution plastique. Cette réduction significative profitera aux communautés et à la planète.

Une gestion efficace du plastique et des déchets contribuera également à atténuer la production de plastique. Les pays devraient développer un recyclage respectueux de l’environnement qui pourrait empêcher la surproduction de plastiques.

Une partie du problème concerne l’utilisation de produits chimiques dangereux dans l’utilisation du plastique. La nécessité d’une réglementation dans le traité permettra d’éviter de pénétrer dans les océans du monde ou de nuire à la faune.

Pollution plastique dans les Grands Lacs

Dans les Grands Lacs, un rapport récent a mis en garde contre la présence alarmante de microplastiques dans la région. On estime que 22 millions de livres de plastique entreraient dans les Grands Lacs chaque année.

En outre, 40 millions de personnes dépendent de l’eau potable des Grands Lacs. La contamination du plastique peut affecter la santé des personnes et des animaux.

Dans l’analyse, les déchets plastiques des Grands Lacs proviennent des navires de transport, des activités humaines, des bassins versants et du traitement des eaux usées. Le rapport met en garde contre les impacts à long terme de la pollution plastique dans les Grands Lacs.

Dans la grotte du Missouri, les chercheurs ont également découvert l’émergence de microplastiques dans une grotte du Missouri alors qu’elle était fermée aux humains depuis environ 30 ans.

Les chercheurs ont expliqué que les inondations ont aidé les microplastiques à pénétrer dans la grotte. Les chauves-souris dans la grotte peuvent être affectées par les microplastiques.

Photo of author

L'équipe Pacte Climat

★★★★★

Pacte pour le Climat
Newsletter Pacte pour le Climat