L’association Agir pour le Climat demande à l’OLAF (Office Européen de la Lutte Anti-Fraude) d’enquêter sur les potentielles irrégularités dans la procédure de l’appel d’offre formulé par la DG FISMA (direction générale à la stabilité financière, services financiers et union des marchés de capitaux) et remporté par la société Financial Markets Advisory, filiale du gestionnaire d’actifs BlackRock, ainsi que sur les conflits d’intérêts qui pourraient résulter d’un tel partenariat.

 

Communiqué de presse, Paris le 13/05/2020 – L’association Agir pour le Climat s’indigne de voir la filiale de BlackRock remporter l’appel d’offre de la Commission Européenne et devenir conseiller en matière d’application des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Financial Markets Advisory a semble-t-il fait une première offre de 550 000 euros avant de formuler une seconde offre réduite de quasiment moitié, de 280 000 euros[1]. Ce procédé dit de « dumping » a permis à la filiale du fonds d’investissement d’être assurée de remporter l’appel d’offre selon la règle du moins-disant et de bénéficier ainsi d’une place privilégiée pour influencer le processus décisionnel de l’Union Européenne.

Rappelons que Financial Markets Advisory pour réaliser sa mission utilisera les données fournies par le système Asset, Liability, Debt and Derivative Investment Network (ALADDIN) de BlackRock. Depuis 2016, le gestionnaire d’actifs à considérablement augmenté son financement de lobbying, le faisant passer en 2013 de 350 000 € à 1 500 000 € par an[2].

Rappelons que BlackRock est l’un des plus gros investisseurs sur le marché des sources fossiles d’énergie. La manoeuvre d’attribution du marché à Financial Markets Advisory pourrait relever du conflit d’intérêt.

Pour ces raisons, Agir pour le Climat demande à l’institution garante de l’utilisation intègre des fonds européens, l’Office Européen de la Lutte Anti-Fraude, d’enquêter sur les potentielles irrégularités dans la procédure de l’appel d’offre et sur les conflits d’intérêts qui résulteraient d’un tel partenariat.

Agir pour le Climat regrette de voir ce partenariat, incompatible avec les ambitions en matière de lutte contre le réchauffement climatique affichées par la Commission Européenne et son Green Deal, compromettre et entacher les institutions européennes. L’association attend avec impatience une enquête sur le sujet de la part de l’OLAF et espère que la Commission Européenne prendra, en réaction aux conclusions de l’enquête, les mesures qui s’imposent.

Agir pour le Climat, soutenue par plusieurs associations, a interpellé l’opinion publique sur le sujet au moyen d’une pétition exprimant la volonté de casser le contrat litigieux et recueillant à l’heure actuelle plus de 14 000 signatures[3].

Philippe LECARPENTIER
Président d’Agir pour le Climat

 

Contacts presse :
Edouard Bouin :
e-mail : edouard.bouin@climat-2020.eu
Tel : 06 79 77 70 03

Armel Prieur :
e-mail : collectif79@climat-2020.eu
Tel : 06 98 91 65 41

[1]https://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:165869-2020:HTML:EN:HTML&tabId=1&tabLang=en

[2]https://lobbyfacts.eu/representative/bc00bbb0e3cb4fd7a03231d84a00f7a5/blackrock

[3]https://you.wemove.eu/campaigns/ne-laissons-pas-les-climaticides-engluer-la-commission-europeenne

Communiqué au format PDF