08 avril 2021 • 10 h – 12 h

« Investir dans la rénovation complète et performante des bâtiments dans le cadre des plans de relance : mode d’emploi pour les États membres ».

 

 

Responsable de 36 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne, le secteur du bâtiment occupe une place centrale dans la lutte contre le changement climatique. La décarbonation du parc immobilier, qui représente 40% de notre consommation énergétique, passe par une vague de rénovations à travers l’Europe. En octobre, la Commission a publié sa feuille de route en la matière : pour respecter l’Accord de Paris et tenir nos objectifs 2030, nous devons réaliser au moins 15 fois plus d’économies d’énergies dans le bâtiment que ce que nous faisons chaque année.

Dans le même temps, pour sortir de la crise économique et sociale engendrée par la pandémie, l’Europe et les Etats membres mettent en place d’importants plans de relance. La rénovation énergétique est le candidat idéal pour faire repartir l’activité. Ses bénéfices macro-économiques sont multiples : emploi, santé, société. Nous devons saisir cette occasion unique d’investissements publics pour engager réellement le chantier de la rénovation énergétique des bâtiments dans l’Union. Un chantier structurant pour les 30 prochaines années. Deux groupes d’experts nous diront comment procéder.

Déroulé :

Ouverture : Maxime Pasquier, chef du service Bâtiment à l’Ademe.

Introduction et modération : Lucas Chabalier, responsable plaidoyer de l’association Agir pour le climat/Pacte Finance-Climat.

 

Panel 1 « Bénéfices macro-économiques et grands principes » : Adrian Joyce, Stéphane Quefelec et Yamina Saheb.

 

Adrian Joyce est professeur à la faculté d’architecture de l’université catholique de Louvain et directeur de la campagne « Renovate Europe », qui vise à réduire la demande énergétique des bâtiments dans l’UE de 80% d’ici 2050.

Stéphane Quefelec est expert senior Energie & Environnement pour l’Agence Européenne pour l’Environnement. L’AEE est une agence de l’Union européenne, dont la mission est de fournir une information fiable et indépendante sur l’environnement.

Yamina Saheb est chercheuse senior à l’université de Lausanne et à l’université de Münster. Avant d’occuper ces postes, Yamina dirigeait le programme de recherche sur le bâtiment au centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC) et à l’Agence internationale de l’énergie (AEI). Elle est l’un des auteurs principaux du chapitre « Bâtiment » du prochain rapport du GIEC.

 

Panel 2 « Financement et opérationnalité » : Peter Sweatman, Bettina Dorendorf et Kristina Klimovich.

 

Peter Sweatman est directeur général de Climate Strategy & Partners. Peter conseille les gouvernements et les entreprises dans leur transition vers la neutralité carbone. Il est rapporteur du Groupe des institutions financières pour l’efficacité énergétique (EEFIG). Créé en 2013 par la Commission européenne et l’Initiative financière du programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP FI), l’EEFIG est composé de 300 membres répartis en différents groupes de travail sur les principales questions financières et réglementaires.

Bettina Dorendorf est vice-présidente de la division des clients particuliers et des entreprises à la KfW, banque publique de développement allemande. La KfW dispose d’un important programme sur l’efficacité énergétique dans le secteur résidentiel.

Kristina Klimovich est responsable conseil à GNE Finance. La société opère en Espagne et aux Pays-Bas, où elle développe et met en œuvre avec les villes et les régions des programmes de rénovation énergétique. Ces programmes combinent financements innovants et abordables, assistance technique et aides ciblées pour garantir à chacun l’accès à une rénovation énergétique.

 

La web conférence*

 

Les documents des intervenants

Nos intervenants nous ont mis à disposition leur présentation ainsi que des documents complémentaires. Vous pouvez y accéder ci-dessous en téléchargement :