(crédit – JOHN THYS / AFP)

Lors de son audition devant le Parlement européen, le 4 septembre, Madame Lagarde a admis qu’« il faudra des changements », en précisant en réponse aux députés qu’il faudra aller « vers une transition graduelle pour éliminer » les actifs bruns et en évoquant « la nécessité absolue de joindre nos forces où que l’on soit et quelle que soit l’institution que l’on dirige pour lutter contre le changement climatique ».

Lire l’ensemble de la lettre ici 

Lettre a Mme C. Lagarde